Événements

 

Fête des familles, 25 mai 2019, « Andalousie »!

Olé !!

Les résidants de La Plaine ont pour habitude de fêter l’arrivée des beaux jours entourés de leurs proches, au cour d’une journée aussi festive que distrayante.

C’est avec l’Andalousie en perceptive que la rencontre a eu lieu cette année.

Une éclaboussante décoration rouge et noire a inondé les locaux du sol au plafond.

La fougueuse académie de Flamenco des Eaux Vives a su transmettre la flamme andalouse à une salle enthousiasmée par cette excursion tant culinaire que culturelle à Séville.

Cette journée de partage et de communion a pour humble objectif de s’accorder un moment d’insouciance et de joie, dans un échange de mots bienveillants cultivant l’art de vivre ensemble.

∗∗∗

Noël de la Résidence, 15 décembre 2018 – « Noël celtique »

La fête de Noël à la Résidence est souvent l’occasion de partir en voyage…

Le grand navire de La Plaine a mis le cap cette année sur les pays celtiques.

Les 350 convives ont jeté l’ancre, le temps d’une journée, à mi-chemin entre l’Écosse et l’Irlande.

Si ce coin du monde reste aux yeux de tout le pays des légendes, c’est surtout celui d’un peuple chaleureux qui cultive naturellement le plaisir de l’accueil. C’est sans doute pour cela qu’un effet de mimétisme a opéré en ce 15 décembre 2018…

Le groupe de musique, comme celui des danseurs irlandais présents ce jour-là ont rempli les têtes et les cœurs des invités ravis de se mettre à danser, après avoir dégusté un divin repas inspiré de la culture gastronomique celte.

Si la fête de Noël à La Plaine ne ressemble à aucune autre dans le canton, elle en a cependant gardé les fondamentaux.

Comme tous les grands navires de croisière, le nôtre transporte des passagers de toutes religions, de tous bords philosophiques, politiques ou culturels, cependant l’esprit de Noël harmonise les individus et estompe les différences.

À l’issue de ce voyage dans un pays de valeurs fortes comme l’Irlande, on ne peut que se dire; « Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous … »

∗∗∗

Fête de l’été, le 23 juin 2018 – « Country-Western »

Il était une fois dans l’Ouest …du canton de Genève !

La grande fête des familles en cette belle journée de juin, a une fois de plus prouvé que dans la mémoire de chacun de nous, dort une quantité impressionnante d’images stockées depuis l’enfance qui ne demandaient qu’à en ressortir.

Quoi de mieux que l’évocation des plaines du far West, des saloons, des chemises à carreaux et des chapeaux de cuir, pour reprendre contact avec notre enfant intérieur…

À la joie qui se lit sur les visages de chacune des photos prises ce jour, le but fût atteint.

L’odeur de la paille et des selleries, autant que celle de la viande grillée au barbecue ont fait office de starter aux émotions positives.

La musique et les danses country ont rapidement entraîné les danseurs potentiels accompagnés par les battements de mains joyeux des convives restés assis.

Cowboys et indiens se sont réconciliés ce jour-là, où la seule chose que l’on dégaina fût la fraternité.

À la résidence La Plaine on a fait le choix d’être un lieu de paix et de partage où l’on prend soin des souvenirs et, plus précieux encore, ou l’on prend soin de s’en fabriquer de nouveaux…

∗∗∗

Spectacle équestre, le 24 mai 2018

∗∗∗

Noël de la Résidence, le 16 décembre 2017 – « La féérie »

Il était une fois, la féerie de Noël…

Le meilleur de Noël n’est-il pas de croire, ne serait-ce qu’une journée, que Noël est magique… ?

Fort de cette conviction, le groupe d’organisation des fêtes a voulu, cette année, prouver qu’en chacun de nous, sommeille encore une âme d’enfant et qu’il suffit de l’appeler pour qu’elle arrive au trot.

Une dose de couleur, une autre de douceur, et en quelques heures, le décor de la salle à manger prenait des allures de conte de fées.

La légende raconte que le repas servi ce jour-là aux 92 résidants entourés de leurs proches, du conseil de fondation et des élus locaux aurait été conçu dans les cuisines d’Alice au pays des merveilles…

Les yeux et les oreilles des convives aussi émerveillés que stupéfaits eurent la surprise d’assister au fantasmagorique bal des échassiers et à la traversée d’une adorable licorne rousse tout droit sortie de la forêt enchantée.

Le chant du personnel prouva une fois encore, si besoin était, que la cohérence a le subtil pouvoir d’attirer les fées et d’éloigner les démons…

Il était une fois Noël à La Plaine, cet endroit où l’on change la vie, rien qu’en changeant le regard qu’on porte sur elle.

∗∗∗

Fête du 1er anniversaire

Le 5 octobre 2017, à l’occasion du premier anniversaire de notre Résidence, nous avons organisé un moment festif !

La résidence s’est revêtue de vert et de marron, des ballons aux serviettes, de la vaisselle au gâteau !

Ce magnifique gâteau à étages a été confectionné et présenté aux résidants par nos cuisiniers.

Nous avons passé l’après-midi en musique, au rythme entraînant des guitares. Les familles et les proches étaient tous les bienvenus.

∗∗∗

Fête des familles « Tropicalement Vôtre », le 17 juin 2017

Quoi de mieux qu’un peu d’exotisme pour fêter comme il se doit l’arrivée de l’été !

Puisque qu’il semblait compliqué d’emmener tout le monde dans les Caraïbes, il fut décidé d’amener les tropiques à La Plaine !

C’est ainsi qu’en un tour de main, des guirlandes de fruits exotiques réalisées par les résidants envahirent l’espace, du plafond jusqu’aux tables!

Une gigantesque éclaboussure de couleurs acidulées se répandit dans le jardin. Le village de La Plaine, au regard plus habitué au raisin qu’à l’ananas, s’acclimata vite, emporté par des notes de zouk, de biguine et de reggae.

À l’arrivée de chaque invité, le personnel offrit le célèbre collier de fleurs, souhaitant ainsi la bienvenue à plus de 200 convives, comme il est de coutume en lointaine Polynésie. Le climat genevois se calqua, lui aussi, rapidement au thème, un vent chaud semblable aux alizés souffla sur la terrasse et la température frôla les 40 degrés, comme pour rendre plus crédible ce drôle de voyage dans les îles.

Au cœur de l’après-midi, la chaleureuse ambiance qui régnait sur la piste de danse semblait réunir une joyeuse grande famille, rassemblée là pour un week-end de cousinades …!

Les chants et les danses furent partagés dans une telle cohérence de cœur que seule une hérédité commune serait capable d’engendrer.

Cette émouvante journée est bien la preuve que parfois, la réalité peut être à la hauteur d’une quiétude inespérée !

∗∗∗

Noël de la Résidence, le 17 décembre 2016

En ce 17 décembre 2016, le petit village de La Plaine parait profondément endormi, anesthésié par cet hiver brumeux, comme d’ailleurs tout le reste du canton.

Seul le Rhône déroule inlassablement son tapis vert, promenant quelques courageux canards qui semblent se moquer éperdument du temps qu’il fait.

Dans ce joli paysage de campagne paisible et silencieux, au centre du bourg, sous le toit de la nouvelle résidence, on sent, on devine un mouvement semblable à un battement de cœur.

C’est ce jour-là que l’on fête Noël et, plus on s’approche, plus on comprend que c’est bien du cœur dont il s’agit…

À peine la porte s’entrouvre-t-elle, que l’on passe instantanément du noir et blanc à la couleur !

Accueillies en musique, les 300 personnes présentes, qui ne se connaissaient pas en arrivant, semblèrent faire partie de la même famille et se prêtèrent avec grand plaisir à un blind test effréné.

Monsieur le Maire de Dardagny – La Plaine prononça un discours aussi chaleureux que bienveillant.

Autour de la table aussi copieusement que joliment garnie, on poussa la chansonnette pour accompagner les membres du personnel dans leur désormais célèbre chorale que la Fegems toute entière leur envie !

Les photos prises au cours de cette journée reproduisent fidèlement le plaisir des convives, les sourires et la paix dans les regards de chacun ne laissent pas de place à autre chose qu’aux valeurs profondes de l’esprit de Noël, comme la convivialité, la fraternité ou la générosité.

Il y a des moments dans l’existence où une porte s’ouvre et où la vie dérape vers la lumière…

À peine la porte s’entrouvre-t-elle, que l’on passe instantanément du noir et blanc à la couleur !